vendredi 29 avril 2016

Balade de Printemps



Traditionnellement, avec le retour des beaux jours, Vanessa et Jean-Philippe nous préparent une belle sortie qui permet de se retrouver au sein d'une nature éveillée et en fleur. Cette édition 2016 qui s'est déroulée le dimanche 24 avril n'a pas failli à la tradition.
Le rendez-vous de départ était fixé à Caissargues où la municipalité nous attendait avec un petit déjeuner.
Vers 09h00, après avoir remercié nos hôtes, les vingt-cinq équipages prenaient la route par petits groupes pour gagner Saint-Gilles, Arles et Pont de Crau[1] avant de nous diriger vers Saint-Martin de Crau pour y visiter  le très documenté musée de la Crau. 
   A l'issue de cette visite, c'est vers Mouries que nous nous sommes dirigés afin de faire honneur à la table de l'Hostellerie de Servanes ; un domaine magnifique avec un très beau golf. Situé aux pieds des Alpilles dans un cadre remarquable et géré par la même famille depuis 1730, c'est indiscutablement une adresse à retenir !
Après s'être restaurés et avoir découvert le domaine au cours d'une courte balade pédestre, les équipages ont repris leur monture pour rejoindre le Marais du Vigueirat et voir "en vrai" ce que nous avions pu entrevoir lors de la visite du matin.
 Ce milieu naturel protégé abrite nombre d'espèces d'oiseaux, aussi bien permanents que migrateurs, bref le paradis. Hélas, un fort mistral soufflait ce jour-là et la plupart des oiseaux sont restés bien à l'abri du vent, cachés sous la protection des roselières.
Quoiqu'il en soit, le site vaut le détour et de nombreux participants ont émis le souhait d'y retourner un jour de panne de mistral !
C'est sur ces promesses que les équipages se sont séparés pour un retour libre.

  
[1] Où notre aventure nous conforte dans la certitude que les déclarations en préfecture ne servent à rien … si ce n'est à faire de l'administration pour l'administration !

lundi 11 avril 2016

Visite au conservatoire BERLIET.



 

La France, avec plus de 150 constructeurs[1], a été le berceau du véhicule industriel et a vu naître sur son sol les premières entreprises de transport routier.

Créée par les descendants de Marius BERLIET, fondateur de la marque, la fondation BERLIET s'est donné pour objectifs de Sauvegarder et valoriser le patrimoine de l'histoire du camion, car et bus français de toutes marques et du passé automobile de la Région Rhône-Alpes.


Le 5 avril, 37 membres de NAR se sont retrouvés au dépôt des cars "GINHOUX" à Nîmes pour un voyage en car vers LE MONTELIER (Ain) où se trouvent les locaux du conservatoire.


La première étape nous amenait à BIRIEUX à l'Auberge éponyme pour un excellent déjeuner "Terroir" qui redonnait à tous les forces nécessaires pour aborder la visite prévue l'après-midi.


Reçus par des passionnés, nous avons pendant presque trois heures appréhendé la très riche aventure humaine et industrielle de la marque BERLIET.  Plus qu'un long discours, je vous laisse admirer la diversité et la grande qualité des véhicules exposés.
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 

 
 
 
 

 
 


[1] Un "constructeur" fabrique ses propres moteurs, ce qui peut expliquer l'écart entre ce chiffre d'environ 150 et celui de plus de 200 relevé dans certains ouvrages.

jeudi 24 mars 2016

10ème Balade Cévenole




Pour la 10ème organisation de leur Balade Cévenole, Roselyne et Christian nous ont préparé un très beau parcours d'une centaine de Km et pas moins de 30 voitures et leurs équipages se sont retrouvés le dimanche 20 mars au Parc de la Tour Vieille, lieu de départ traditionnel de cette randonnée. 

 
 
 
 
Après un café d'accueil et la distribution des plaques et carnets de route, la première étape de 55 km par les cols de Trélis et du Péras, amenait les équipages dans un hameau à proximité d'Aujac à la rencontre d'un "agriculteur – Brasseur" comme il se définit lui-même, pour visiter sa brasserie à la ferme "La Castagne du Cévenol" et déguster une "Bogue" ; très bonne bière à la châtaigne tout ce qu'il y a de naturelle !

Après avoir quitté cette ferme si particulière, les anciennes ont repris la route et les équipages ont pu, une fois encore, apprécier le choix de l'itinéraire de Roselyne et Christian. Passant par Concoules, Génolhac et Chamborigaud, ils gagnaient La Vernarède et le restaurant "Lou Cante Perdrix" où Stéphane et son équipe nous attendaient avec un traditionnel Kir à la Châtaigne.

 Un excellent repas, conclu par des profiteroles à la verveine et à la sauce chocolat permettait de reprendre les forces nécessaires pour reprendre la route.
Une petite étape d'une vingtaine de Km nous attendait pour rejoindre la Grand-Combe par le col de Portes pour y visiter un étonnant musée des métiers anciens.

Ce musée retrace la vie quotidienne des gens qui travaillaient autrefois avec des outils exposés dans des ateliers de métiers disparus et parfois oubliés.
À l'issue de cette visite et après avoir remercié les organisateurs, les équipages, impatients de découvrir la 11ème édition, se séparaient pour une route de retour libre.